Message
Commentaires
Bijoux amazigh Imprimer
Note des utilisateurs: / 4
MauvaisTrès bien 

Depuis l'antiquité, il reflète l'histoire de notre grande civilisation. Nous le présentons dans cet exposé pour mieux le faire connaître à travers ces pages numérique. En effet, nous le trouvons sous plusieurs forme le plus ancien constitue une harmonie complètement faite du même métal ca fabrication demande une techniques.de moulage et démoulage suivis d’une finition consiste un pansage de haute qualité lui apporte une finition remarquable par ca brillance métallique cette technique a évalué par le temps qui a donner naissance a la bijouterie émaillée, une petite touche magique supplémentaire introduit les pierres (ambre, corail, verroterie, etc.) ; on ne la trouve que dans trois régions : A Tiznit,au Mroc en grande Kabylie en Alger et enfin à Moknine et à Djerba en(Tunisie) L'orfèvrerie dans le monde rural, a principalement utilisé l'argent. Comme matière première pour des raisons économique, l'argent est plus abondante il caractérise le bijou amazigh. Qui est un objet précieux prend beaucoup de forme géométrique connus aussi dans leur tissage citons la fibules (Tizêrzâi) souvent «triangulaires, ont une tête démesurément élargie «Les broches circulaires de Kabylie (Tabzimt) ont un très grand diamètre L’ajout des pierres dans le bijou ne viennent pas seulement pour le rehausser, mais elles en constituent parfois la pièce principale, c'est notamment le cas des pierres d'ambre (Luban) dans les colliers. Les femmes amazighes. Elles portent presque toujours les bijoux par paires. Ainsi la démesure n'est pas seulement dans la dimension de taille mais également dans la quantité. Portée on le remarque chez la jeune mariée, dont le trousseau peut renfermer jusqu'à plusieurs objets de bijoux. Divers. Il est vrai qu'il existe plusieurs sortes d'accessoires. Consistant cette diversités d’objet notamment en trouve Les boucles d'oreilles, qui sont dans toutes les civilisations, ont une grande importance chez les Imazighens. La femme les porte à différents niveaux de l'oreille, d'où les différents types : Douah, Boukanat, Tixrsin...a accompagner se des bracelets se

portent toujours par paires. Ce sont soit des simples anneaux d'argent (Abzg), au des anneaux plus larges, incrustés de pierres et se fermant par une chaînette (Tanbailt). Quant aux colliers, ils sont d'une grande beauté  ; très chargés, ils recouvrent toute la poitrine. Au Maroc, ils se composent de grosses pierres d'ambre (Luban) qui leur donnent encore plus de force et de lourdeur. Ils peuvent également être décorés de clous de girofle aussi Les fibules (déjà citées) et les chevalières (axellal) tous ces modèles sont des bijoux typiquement amazighes. Décrivent une histoire d’un peuple vécus dans une époque ou le manque d’outillages était un obstacle dans le façonnage des matériaux à fin de porter une harmonieuse structure qui vas être a la hauteur de la compagnie de Lhomme durant tous son trajet de vie que la femme de cette planète ne cesse pas d’en demander de son tour il ne cesse pas d’en donner de son mieux notre artisan a la main magique qui a dépasser toute imagination dont la création de ce fabuleux bijoux